C. La glisse et combinaison

C. La glisse et la combinaison.


     La glisse et la combinaison permettent de diminuer les résistances hydrodynamiques s'exerçant sur le nageur.

a/ la glisse


     On parle de « glisse » lorsqu'on s'expose le moins possible à l'ensemble des résistances hydrodynamiques précédemment étudiées. Après s'être placé à l'horizontale, la plus grande difficulté que le nageur rencontre est le positionnement de sa tête, le nez fait également parti de ces plus grandes contraintes car il propose plus de résistances frontales. Prenons exemple sur le dauphin, l'avant de son corps est la plus parfaite possible. Selon certains spécialistes, il est nécessaire d'apprendre à « glisser » avant d'utiliser la propulsion.

b/ la combinaison

 

     Depuis 2000, on trouve de plus en plus de combinaisons en natation. Elle est même apparue dans le milieu professionnel ou de nombreux records ont été battu ce qui a entrainé des débats sur son utilisation et fait polémique. De ce fait elle a été interdite au niveau national depuis septembre 2009 et au niveau international depuis janvier 2010. Son principal atout était de réduire les résistances hydrodynamiques agissant sur le nageur ce qui lui permet d'aller plus vite. Par exemple, La LZR Racer est une combinaison fabriquée par la marque Speedo, elle était portée par les 3/4 des nageurs comme Michael Phelps ou Alain Bernard qui ont pulvérisés certains records. Sa composition réduit de 5% la traînée passive, 24% la traînée de friction et 6% la traînée par rapport aux combinaisons précédentes. Elle permet en même temps d'améliorer de 5% la reprise de l'oxygène. C'est la matière de la combinaison et l'emplacement sur le nageur en mouvement qui permet en partie ces améliorations. Enfin, les ingénieurs ayant participés à la création de cette combinaison dont ceux de la NASA ont intégré un système de stabilité permettant les meilleurs résultats.

Suite.....

Accueil.....

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site