C. Le plongeon

     Avant d'être dans l'eau, les nageurs s'élancent en hauteur depuis un plot. La période qui les séparent de ce moment à celui où ils pénètrent dans l'eau est appelée le plongeon. Cette étape se divise en plusieurs phases.

     Tout d'abord la préparation, le nageur se met en place sur le plot lorsque le starter lui indique tout en continuant sa concentration. Ensuite, il déséquilibre son corps vers l'avant toujours en étant sur le plot. Il pousse alors sur ses jambes afin de se projeter en l'air. Sa suspension doit être selon un angle idéal théorique de 45° afin de retomber en ayant le moins de résistances possibles. Au moment où le corps pénètre dans l'eau, il doit offrir le moins de résistance possible là aussi grâce a la position du nageur qui doit être d'une surface maître-couple la plus réduite possible. Le nageur doit plonger sous l'eau à une profondeur convenable afin de ne pas perdre de la vitesse. La coulée qui est la période ou le nageur remonte à la surface grâce a la poussée d'Archimède et la force de ces jambes doit être plus ou moins longue selon la course (50m, 100m...). Enfin le nageur doit tenter de maintenir la vitesse acquise lors de la remontée à la surface. Le plongeon est une étape très rapide mais très importante car elle permet de prendre une vitesse initiale assez conséquente si cette dernière est réussite.
On peut distinguer deux sortes de plongeons.
     Le Grab Start, Il consiste à placer ces pieds à l'avant du plot, et de mettre ces mains soit à l'extrémité de ces pieds si ils sont serrés, soit entre eux si ils sont espacés. Le schéma ci-dessous nous le montre parfaitement.

plongeon 1


     Le Track-start est la technique qui est de plus en plus utilisée puisque elle permet au nageur d'avoir une trajectoire plus aérienne et de pouvoir mieux correspondre aux reprises de nages plus profondes. Il s'agit du schéma ci-dessous.

plongeon 2

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×